EXPOSITIONS - EXHIBITIONS - Fariboles

1 article
EXPO

La BD en 1001 volumes - toucher pour mieux voir ..

par Divers
(Fariboles)

"La bande dessinée est un art visuel dit en 2D, le trait est couché sur le papier
et c’est grâce à la perspective dessinée que la notion de relief, de profondeur, de volume est perceptible à l’oeil.
La sculpture quand a elle, est un art en relief, en volume, qui peut donc être aussi compris non seulement par la vue
mais aussi par le toucher.
La sculpture inspirée de la bande dessinée apparaît dès 1986, on parlera alors d’objets 3D
ou de BD en 3D.
Elle s’exprimera de plusieurs manières, la figurine miniature en plomb par Alexis Poliakoff,
la statuette en plâtre puis en résine par Patrick Regout ou Marie Leblon et la représentation
des véhicules en bois par Michel Aroutcheff, pour ne citer que les plus connus.
Aujourd’hui beaucoup d’autres artisans ou sculpteurs, traiteront la bande dessinée en volume, en 3D.
Voici quelques noms importants de sculpteur, miniaturistes et manufactures : Jean-Marie Pigeon - Dominique Muffraggi, Pascal Rodier, Stéphane StEmett - Attakus, Aroutcheff, Démons & Merveilles, Fariboles, Figures & vous, Leblon-Delienne, Pixi, Résitec, …

Je me suis demandé si il était possible pour des non-voyants ne connaissant pas la bande
dessinée de comprendre ce que c’était, aidé par les objets 3D de BD. Ceci est le concept de
base de ma réflexion. Plus après je me suis demandé si nous aussi sans notre vue nous
pourrions grâce au toucher réaliser à quel point la tâche des dessinateurs de BD est complexe.
Ils doivent réussir en quelques traits dessinés à nous faire comprendre leurs personnages.

Aussi j’ai demandé à Pascal Rodier de me prêter son art en réalisant 4 têtes bien différentes
de telle manière à ce que vous puissez en les touchant, en les manipulant, découvrir les traits de caractères de ces personnages bien différents.

En effet, depuis l’époque de la caricature de presse, les prémices de la BD, les dessinateurs
accentuaient les caractéristiques du visage pour transformer les personnalités politiques en
personnages plus grotesques ou comiques. La bande dessinée classique dite au « gros nez »
s’inspirera donc très fort de cette technique de la caricature en utilisant une série de codes,
de caractéristiques que inconsciemment nous interprétons.
Un dessinateur bien exercé réussira très bien à tous nous faire comprendre la même chose pour ses personnages,
il complètera les traits du visage par une morphologie adéquate et un costume souvent récurant.

Je vous propose donc pour la première fois dans une exposition de venir explorer avec vos
mains, les sculptures et de nous exprimer ce que vous touchez, ce que vous ressentez,
enfin ce que vous «voyez» ! "

JeanMichel

----------------------

Espace Wallonie
3 rue de France, 6000 Charleroi
Du 8 juin au 28 août 2009

ouvert du lundi au vendredi de 9h à 17h
Tél. 071/20 60 80
- Entrée gratuite
- Visites guidées sur RV.

oui-galerie © 2001-2021 - Réalisation : anvi